Fermer le menu

Acheter un cheval... sans stresser !

  • Par
  • Publiée le 26 septembre 2017
  • 1373
  • 37
  • 1
Partager

En proie à l'excitation, à l'empressement, voire parfois sous la pression d'un tiers, pour le futur acquéreur, acheter un cheval peut s'avérer être une expérience stressante et contre-productive. Or, le choix de ce compagnon au long cours que sera votre cheval doit se faire dans un climat de détente favorable à l'observation... ce qui signifie que vous devez prendre votre temps. Voici quelques « pièges » à éviter pour que la recherche de la monture de vos rêves ne vire pas au cauchemar.

Aucun cheval n'est parfait

Vous constaterez rapidement que sur internet, les occasions « en or » abondent... (à moins que ce ne soit les propriétaires de chevaux quelque peu enclins au fantasme). Vous trouverez rapidement le cheval « parfait »: un comportement irréprochable, des attributs physiques hors pair, et même la couleur de sa robe. Bref... c'est celui qu'il vous faut !

Vous avez d'autant plus l'embarras du choix que vos amis ou vos enfants ne manqueront pas de vous inonder de liens vers la monture idéale. La réalité est, hélas, différente. Aucun cheval (tout comme les hommes !) n'est parfait.

Et puis, il faut bien vous poser la question : avez-vous les moyens et le temps nécessaires pour investir dans l'achat d'un cheval ? Avoir un coup de cœur et une chose, mais méfiez-vous, car l'enthousiasme retombe parfois comme un soufflé une fois la nouveauté et l'excitation de l'acquisition passées.

Il faut faire preuve de raison en maintenant les rênes courtes à vos émotions. Ne vous laissez pas emporter par votre imagination, vous voyant déjà galoper cheveux et crinière au vent avec votre nouveau compagnon. Cela relève du cinéma et non de la réalité, et on n'achète pas un cheval comme on va au supermarché. Commencez donc par établir votre budget et octroyez-vous du temps, sans céder aux pressions de votre entourage.

Le transport... toute une logistique

Pensez également au transport. Certain d'avoir repéré le cheval qu'il vous faut, vous êtes prêt à faire des kilomètres en rase campagne pour le rencontrer et le ramener chez vous. Mais vous pourriez avoir des surprises... Imaginez que vous vous trouviez sur un chemin de terre, derrière un tracteur roulant à 5 km/heure... Mieux vaut vous préparer psychologiquement aux imprévus qui peuvent survenir en milieu rural. De même, le transport d'un cheval n'est pas anodin. Il exige un van adéquat, la prise en charge de l'animal sur la route et l'autoroute. Ce n'est pas une mince affaire ! C'est toute une logistique qui doit être mise en place.

Raisonner avant de s'investir

Quand vous essaierez le cheval, vous risquez de devoir le faire dans un club équestre... où tous les yeux seront rivés sur vous. Pas évident de se détendre et de jauger l'animal dans ces conditions... La pression risque d'être insoutenable !

Par ailleurs, si vous pensez qu'il suffira d'un simple examen vétérinaire pour vérifier que le cheval est en bonne santé, c'est faux. Même si son carnet est à jour, il vous faudra investir dans bien d'autres soins à son égard, et sur du long terme : un terrain, pré ou pâturage (pas moins d'un hectare par cheval), sinon à minima un paddock pour détendre et échauffer votre cheval... Puis, pensez aux visites chez l'ostéopathe, le maréchal-ferrant, les vaccinations récurrentes, l'alimentation bien entendu, un box sécurisé... et anticiper les imprévus tels des chocs, des coliques, un comportement inattendu... Si de telles situations se présentent, vous risquez d'être déçu et même d'avoir le cœur brisé d'avoir porté votre dévolu sur le « mauvais » cheval. Encore une fois, ne laissez pas votre cœur prendre le pas sur votre raison. Si votre cheval ne répond pas à vos espoirs, vous risquez de très mal le vivre. Et votre cheval aussi. C'est un être vivant et sensible, et une fois les premiers moments d'euphorie passés, c'est à vous d'assumer la responsabilité de sa qualité de vie.

RODI vous conseille

  • Ne cédez pas au premier « coup de foudre » en vous emballant pour le premier cheval pour lequel vous aurez craqué : ne vous arrêtez pas à un seul choix, et ne vous contentez pas d'une seule visite.
  • Méfiez-vous des « bonnes affaires ».
  • Ne jamais aller voir un animal seul est la base de toute visite. Faites-vous accompagner par quelqu'un qui connaît le monde équestre.
  • Faites preuve de patience pour rencontrer votre partenaire idéal.
  • Écouter attentivement le vendeur, assurez-vous que tout ce qu'il vous décrit est cohérent.
Consulter les annonces de chevaux
equirodi

A propos de l'auteur

EQUIRODI

Depuis 2006, Equirodi connecte le monde du cheval grâce au site d’annonces équestres Equirodi.com. Référence incontournable sur le marché français, Equirodi est aussi présent à l’international. Chaque jour des milliers de passionnés de cheval et d'équitation se retrouvent sur Equirodi pour acheter et vendre chevaux, camions, propriétés, matériel, selles, pensions, stages, emplois... et bien plus encore.

Vous avez trouvé cet article intéréssant ?

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter cet article.

Pas encore membre ? Créer un compte

Equirodi vous recommande