Fermer le menu

Le marcheur de chevaux, pour quoi faire ?

Partager

Crédit photo : Telehorse.com

Qu'il s'agisse d'écuries professionnelles ou privées, des équipements spécifiques, tels le marcheur de chevaux, peuvent s'avérer nécessaires pour que les animaux non montés ou ayant besoin d'une rééducation, de pratiquer la marche et le trot, puissent faire ces exercices. La plupart des cavaliers de haut niveau et écuries de courses utilisent un marcheur dans le cadre d'épreuves de CSO, de CCE, de dressage ou d'endurance.

Un marcheur adapté au bien-être du cheval

Le cheval a besoin d'exercice quotidien. En cela, le marcheur lui permet de bouger (donc, de parfaire par là-même son bon moral) en lui permettant de ne pas rester inerte, dans un repos obligé en box confiné. Le marcheur lui permet de bénéficier d'un exercice physique modéré, évitant les raideurs ou douleurs musculaires tout en sécurisant ses capacités locomotrices et la qualité de ses fibres musculaires, et ce en toute décontraction. Cela étant, le marcheur doit être suffisamment vaste pour que le cheval ne souffre pas d'articulations maltraitées. Un cheval qui fait de l'exercice est toujours plus en forme qu'un cheval bloqué dans un box. Son corps est sollicité, ses attitudes et les efforts générés auront un impact positif sur son comportement. Les marcheurs sont initialement conçus pour la détente et l'échauffement du cheval au pas ou au trot. Malheureusement, nombre de chevaux sont contraints au trot dans un marcheur circulaire, alors que l'ovale est bien mieux adapté à leur bien-être. Le marcheur doit être équipé d'un régulateur de vitesse et de temps, sous forme d'un tableau de commande électrique sécurisé, avec interruption automatique en cas de situation anormale.

Comment ça marche ?

Le marcheur comporte un tourniquet central muni d'un moteur, pour que les chevaux marchent (ou trottent) seuls. Parfois appelés « longes automatiques », les marcheurs accueillent les chevaux dans des cases individuelles dotées de séparations mobiles grillagées.Les bras du marcheur de chevaux partent d'un poteau central, au bout desquels des grilles sont fixées. Un moteur fait tourner le marcheur à un rythme déterminé. Ces équipements sont pour la plupart équipés d'un arrêt automatique en cas de pression anormale : si le cheval s'emballe, s'il s'arrête, s'il est réticent à utiliser ce système. Le diamètre du marcheur de chevaux oscille entre 15 et 18 mètres, afin d'accueillir quatre à six chevaux. Le sol doit être d'une qualité irréprochable. Sa surface peut être soit dure, soit souple, pour amortir les pressions. Trois choix sont donc possibles : le béton, une épaisse couche de sable (15 à 20 cm) ou le caoutchouc ; mais il y a aussi des marcheurs pouvant être installés au pré. Quel que soit le modèle de marcheur choisi, comme les chevaux produisent des crottins, le sol doit faire l'objet d'un entretien impeccable tant pour préserver la santé des chevaux que le mécanisme de la machine. Le toit est une option supplémentaire permettant de protéger le cheval et le sol. Les clôtures doivent être de bonne qualité afin de permettre au cheval de voir à l'extérieur. Sur ce dernier point, les avis divergent... entre ceux qui privilégient la concentration du cheval et ceux qui cherchent avant tout sa détente.

Combien ça coûte ?

Le mécanisme du marcheur ne représente qu'une partie du coût. Il faut y ajouter le terrassement, l'alimentation en eau et électricité, la charpente et la couverture, le cas échéant. En amont, penser au transport, au montage, aux frais de déplacement... Un devis est donc à prévoir avant tout achat. Les prix varient énormément selon les options souhaitées. Vous pouvez opter pour un marcheur d'occasion ou neuf, couvert ou non couvert, aquatique ou n'avoir besoin que d'un moteur. Les prix oscilleront selon vos choix, entre environ 10 000 et 70 000 euros.

RODI vous conseille !

  • Evaluez combien de chevaux s'exerceront chaque jour grâce au marcheur et achetez ce dernier selon les activités que vous prévoyez de développer sur le moyen ou long terme dans vos installations.
  • Selon les allures travaillées par les chevaux (trot, galop...) il est primordial d'investir dans un marcheur au diamètre plus important si vous prévoyez de travailler à des allures plus rapides.
  • Pensez à préserver la fluidité des activités autour du marcheur (pour les cavaliers ou les travaux liés à la propriété équestre) et à sa facilité d'accès pour les chevaux.
equirodi

A propos de l'auteur

EQUIRODI

Depuis 2006, Equirodi connecte le monde du cheval grâce au site d’annonces équestres Equirodi.com. Référence incontournable sur le marché français, Equirodi est aussi présent à l’international. Chaque jour des milliers de passionnés de cheval et d'équitation se retrouvent sur Equirodi pour acheter et vendre chevaux, camions, propriétés, matériel, selles, pensions, stages, emplois... et bien plus encore.

Vous avez trouvé cet article intéréssant ?

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter cet article.

Pas encore membre ? Créer un compte

Equirodi vous recommande