Fermer le menu

Acheter un cheval d'attelage

  • Par
  • Publiée le 15 décembre 2017
  • 1148
  • 34
  • 1
Partager

L'achat d'un cheval d'attelage peut s'avérer délicat dans la mesure où celui-ci sera à la fois monté, attelé à la voiture, travaillé aux trois allures et devra donc se montrer docile. Que ce soit pour votre plaisir personnel, proposer des balades ou s'inviter aux mariages (effet calèche romantique garanti !), faire des travaux agricoles ou de débardage, le cheval d'attelage doit s'adapter et être d'une nature calme et d'un caractère flexible.

Calme, équilibre, obéissance

Si les imposants chevaux de trait, tels les percherons cobs et demi-sang sont souvent utilisés pour l'attelage, il n'y a cependant pas de race à privilégier. Quel que soit le cheval choisi (les trotteurs peuvent être d'excellents chevaux d'attelage), il doit obéir à la voix, avoir de la force, travailler avec ses épaules et ne pas avoir à souffrir d'un attelage ou harnachement mal positionné ou non adapté au cheval. Cela exige donc du propriétaire une réelle connaissance de cette discipline et de la méthode au moment d'atteler. Ce dernier point n'est pas anodin. Il s'agit de non seulement d'être en confiance et en osmose avec son cheval (ou ses chevaux, s'il s'agit d'un attelage pair) tout en assurant son bien-être. Une bonne cadence, du calme, équilibrent le cheval et permettent au meneur de rester maître de la situation. Si le cheval est bien dressé dès le départ, il n'y aura pas de problème.

Le cheval d'attelage ne porte pas, il tire...

Les efforts physiques demandés au cheval d'attelage sont différents de ceux exigés du cheval monté. Le cheval d'attelage doit être fort, endurant, patient. Pour les travaux de force ou les charges pesantes, un animal lourd et de taille assez importante est nécessaire. Il devra travailler plus longtemps, même lentement, et parcourir des distances parfois importantes, avec patience et endurance. C'est un athlète qui n'en a pas forcément l'air et travaille sur du long terme, car l'attelage n'a pas le même impact que l'équitation sur le squelette du cheval et ses articulations.

Trois types d'attelages

Bien entendu, le choix d'un cheval d'attelage dépend avant tout des tâches auxquelles il est destiné. Il existe trois principaux types d'attelages : l'attelage pour cheval de trait lourd, l'attelage léger et l'attelage de compétition. Choisissez votre cheval en fonction du type d'attelage que vous souhaitez pratiquer et de la voiture d'attelage que vous employez. Même si vous n'êtes pas sensible à l'élégance du cheval de trait, soyez attentif à son engagement, au rythme et à la régularité de ses mouvements, à la rectitude de ses aplombs. Il faut savoir que des allures économiques, parfois moins belles sur le plan visuel, épargnent à court et à long terme la constitution du cheval.

RODI vous conseille

  • Pour un attelage à plusieurs chevaux, choisissez-les d'une même race. Une inégalité des forces pourrait engendrer des difficultés.
  • Sur les routes et à proximité de la circulation, votre cheval d'attelage doit garder son calme.
  • Avant d'atteler un cheval, il faut s'assurer que son tempérament est adapté à cette discipline : coopérant, obéissant, même dans des situations délicates.
Vous avez trouvé cet article intéréssant ?

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter cet article.

Pas encore membre ? Créer un compte

equirodi

A propos de l'auteur

EQUIRODI

Depuis 2006, Equirodi connecte le monde du cheval grâce au site d’annonces équestres Equirodi.com. Référence incontournable sur le marché français, Equirodi est aussi présent à l’international. Chaque jour des milliers de passionnés de cheval et d'équitation se retrouvent sur Equirodi pour acheter et vendre chevaux, camions, propriétés, matériel, selles, pensions, stages, emplois... et bien plus encore.

Articles sur le même thème

Equirodi vous recommande