Faire un stage d’équitation : intérêts et bienfaits pour votre cheval et vous

Partager

Nombreuses et nombreux sont celles et ceux qui décident de s’ouvrir à de nouvelles méthodes pédagogiques, en ce qui concerne leur progression à cheval. Les cavaliers qui montent en club, se voient souvent proposer des stages ou des reprises avec des intervenants extérieurs. À travers cela, il est possible de sortir de la routine de travail, et ainsi d’apprendre quantité de nouveaux exercices. Il n’est rare de se voir attribuer des “devoirs” suite à ce type de cessions.

Un peu de fraîcheur dans le quotidien avec votre cheval

De ce fait, on prolonge les lignes nouvelles qui ont été abordées en stage. Les élèves ont parfois à se rendre chez les intervenants avec leurs chevaux, c’est également un moyen sympa et ludique de se prêter au jeu de “l’université extérieure” ! Les personnes qui disposent d’installations personnelles, peuvent se trouver face à une certaine stagnation avec leur(s) monture(s) à un moment donné. Cela constitue l’occasion idéale pour intégrer un peu de renouveau dans leur équitation.

L’équitation, une discipline qui nécessite de se réinventer constamment

Cette démarche, c’est quelque part l’illustration parfaite de l’expression de Socrate qui énonce “je ne sais qu’une chose, c’est que je ne sais rien”... Ou encore Galilée, qui très pragmatiquement faisait état de ce constat “plus j’apprends, plus je m’aperçois que je ne sais rien” ! Voilà un peu ce à quoi sont confrontés les cavaliers qui témoignent d’une envie constante d’apprendre.

Bien entendu, il ne s’agit pas de remettre en question ou en cause les conseils avisés des moniteurs ou instructeurs habituels - mais plutôt d’avancer conjointement dans une une direction positive pour le cheval et son cavalier.

Axes de travail avec le cheval

Dans des situations compliquées, ou conflictuelles, un cheval et son cavalier, sous la houlette d’un regard différent, pourront trouver des solutions insoupçonnées. On imagine ce genre de dénouement possible après plusieurs étapes. Toutefois, il suffit d’un nouvel apport, de méthodes revisitées, pour que le bon sens et la connivence viennent éclabousser des binômes déphasés.

Pour les chevaux studieux et égaux à eux mêmes, une interaction avec un nouvel intervenant sera un moyen judicieux et ludique, pour sortir d’un train-train établi. Le cheval a besoin d’une routine réconfortante, mais attention à ne pas tomber dans la lassitude ou l’ennui…

Investissement financier et personnel

Que la présence d’un moniteur extérieur soit utile à une ou à plusieurs personnes, il faut envisager un coût un peu plus important que celui d’une reprise traditionnelle ou d’un cours particulier avec son maître habituel. L’intervenant doit amortir ses frais de déplacements, et son expertise doit être valorisée.

Il ne faut pas imaginer en revanche, qu’après avoir passé une ou plusieurs heures à travailler selon d’autres méthodes, tous vos travers seront corrigés… C’est bien d’investissement personnel, et de long terme qu’il est question.

Prenons l’exemple d’une personne qui se soumet à un cours d’obstacle avec un nouvel enseignant. Si lors de la détente celui ci fait état d’un galop à travailler, afin de mieux optimiser l’amplitude, ce n’est pas en une seule et unique fois que la qualité de galop sera révolutionnée. La notion de “devoirs” entre en jeu ! Des exercices sur le plat pourront alors être proposés, et c’est grâce à ces derniers que la progression pourra être vérifiée ou non, lors de la séance suivante.

Autre exemple… Un cheval dont le cavalier peine à le faire “revenir”. Pas de secret, il va falloir plancher sur les transitions. Or, oui les transitions c’est une chose, mais comment édulcorer ce type de travail ? C’est le genre de préoccupation qui peut vous pousser à échanger avec votre intervenant, et à mettre en place un programme de travail.

Aboutissements

Il n’est pas nécessaire d’avoir des prétentions en compétition pour envisager une collaboration ponctuelle ou régulière avec un moniteur extérieur. Cette démarche peut concerner n’importe qui, et se calque à toutes les disciplines équestres. Dans ce genre de configuration, où l’on fait une démarche mûrie et proactive, il est aussi commun de s’ouvrir à de nouveaux horizons ! Un aficionado de CSO, peut un jour décider de se rendre dans une écurie de Dressage pour travailler en profondeur un cheval, et finit par se prendre de passion pour cet autre domaine… Un stage organisé en club pour faire découvrir les joies de l’équitation western ? Et voilà que de nouvelles vocations naissent !

Vous l’aurez compris, le cheval c’est une affaire de complémentarité et d’envie de toujours mieux comprendre comment fonctionner. Si l’on saupoudre tout cela d’une touche de rigueur, d’un doigt de jeu, et d’un cheveu de curiosité, il y a fort à parier que vous ne cesserez d’alimenter cette noble passion.

Retrouvez les offres de stages sur Equirodi
Vous avez trouvé cet article intéréssant ?

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter cet article.

Pas encore membre ? Créer un compte

equirodi

A propos de l'auteur

EQUIRODI

Depuis 2006, Equirodi connecte le monde du cheval grâce au site d’annonces équestres Equirodi.com. Référence incontournable sur le marché français, Equirodi est aussi présent à l’international. Chaque jour des milliers de passionnés de cheval et d'équitation se retrouvent sur Equirodi pour acheter et vendre chevaux, camions, propriétés, matériel, selles, pensions, stages, emplois... et bien plus encore.

Equirodi vous recommande
StarterreCheval LibertéEquitassistanceHTI