Fermer le menu

Remèdes naturels pour prévenir et traiter la dermite estivale de votre cheval

Partager

La dermite estivale est une affection très régulièrement constatée chez les chevaux. Elle touche principalement la base de la queue, mais se localise également chez certains individus, au niveau de la crinière. Source de démangeaisons très intenses, il est assez simple de la détecter : vous constatez en différents endroits, que le crin de votre cheval est ébouriffé et cassé.

À quoi est due la dermite ?

Rencontrée majoritairement du début du printemps à l’automne, la dermite est à mettre en corrélation avec l’apparition des insectes. Ces derniers viennent piquer le cheval et la réaction est bien souvent celle que l’on connaît : fortes démangeaisons, érythème, zones purulentes. Certains chevaux héritent de facteurs héréditaires, qui favoriseront l’apparition de la dermite estivale. Toutefois, les conditions de vie de l’animal (vie au box, au pré, zone géographique, climat…) auront un impact évident sur l’apparition ou non, et l’intensité des symptômes.

Description technique de la dermite

La dermite estivale peut être qualifiée selon plusieurs appellations : dermatite des équidés, dermite d’été, dermatite estivale récidivante équine, DERE, eczéma d’été ou gale d’été. Malheureusement, quelle que soit la race de votre cheval, sa robe, sa taille, son sexe, la dermite ne fera pas de différence. Elle constitue une réaction allergique d’hypersensibilité aux piqûres de certains insectes. Mouches et moustiques (insectes hématophages) sont les principaux responsables de ces piqûres. Vous ne verrez pas nécessairement d’insecte en train de boire goulument le sang de votre cheval, lorsque vous inspecterez scrupuleusement les lésions au niveau de la queue et de la crinière… Pourquoi ? Parce que l’insecte le plus virulent dans cette pathologie, le « cullicoïde », mesure 2 millimètres…

Prévenir la dermite, mesures prophylactiques naturelles

Pas de recette miracle pour prévenir l’apparition de la dermite, il s’agit surtout de faire preuve de bon sens ! Si vous le pouvez, mettez votre cheval dans une pâture éloignée de l’eau stagnante. Véritable bac à prolifération d’insectes, l’eau stagnante attirera moustiques, mouches et autres insectes à éviter au maximum. Dans cette même logique, une pâture ventilée aura tendance à éloigner les insectes. Les chevaux sont comme les humains, ils attirent les insectes hématophages au moment du crépuscule et à l’aube… Sortez les en journée, aux heures où ils seront moins vulnérables. Les couvertures moustiquaires et nids d’abeilles auront l’avantage de protéger un maximum la peau du cheval. Si vous leur associez des masques anti insectes, et administrez des répulsifs naturels, vous ferez reculer l’apparition de la dermite sans produits chimiques.

Traiter naturellement la dermite

Le mal est fait, les petits cullicoïdes ont réussi à franchir toutes les barrières, et votre cheval commence à se démanger… Pas de panique, Equishopping propose plusieurs gammes de produits dédiés à traiter la dermite et à calmer les démangeaisons. Pour ne citer que qu’elle, l’huile biologique Léovet, aura la particularité de calmer les zones lésées, mais aussi de repousser les insectes récalcitrants. Distrihorse33 propose une pommade cicatrisante, dans les cas où le cheval aura déjà eu le temps de se démanger. Pour retrouver l’intégralité des produits consacrés à repousser les insectes en tout genre, et à préserver la peau de votre cheval, cliquez sur ce lien. Les produits Hilton Herbs, à ingérer en complément alimentaire, calmeront également de manière efficace la peau et les crins. Les gammes de produits Greepex, Zedan, Equinatura, Farnam, proposent des substances naturelles, conçues pour protéger votre cheval, sans interférer avec son métabolisme. Si vous le désirez, vous pouvez consulter un vétérinaire homéopathe, qui vous conseillera d’excellentes cures à administrer à votre animal. Compléter l’alimentation avec de l’aïl en poudre, constitue aussi un excellent répulsif. Autre produit qui étonnamment fait montre d’une efficacité plutôt redoutable : l’Aloe Vera. Antiseptique et douce, l’Aloe vera a des propriétés cicatrisantes. Dans la continuité des conseils « bon sens », pensez à hydrater avec des produits gras, les contours des zones où des lésions sont apparues…Les insectes n’auront pas la possibilité de se poser.

En attendant l’arrivée de l’automne, peut être avez vous aussi des astuces naturelles et efficaces à conseiller aux propriétaires d’équidés souffrant de dermite ?

Faites nous part de vos bons plans !

Vous avez trouvé cet article intéréssant ?

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter cet article.

Pas encore membre ? Créer un compte

equirodi

A propos de l'auteur

EQUIRODI

Depuis 2006, Equirodi connecte le monde du cheval grâce au site d’annonces équestres Equirodi.com. Référence incontournable sur le marché français, Equirodi est aussi présent à l’international. Chaque jour des milliers de passionnés de cheval et d'équitation se retrouvent sur Equirodi pour acheter et vendre chevaux, camions, propriétés, matériel, selles, pensions, stages, emplois... et bien plus encore.

Equirodi vous recommande