Fermer le menu

Pourquoi emmener mon cheval dans un centre de remise en forme

Partager

Les centres de remise en forme ou  “centres de remise en santé” ou bien encore “centres de réhabilitation” pour chevaux sont de plus en plus répandus en France. Non seulement le cheval est considéré comme un athlète à part entière, quels que soient son son niveau et sa discipline, mais les technologies employées en matière de récupération et de convalescence humaine semblent aussi porter leurs fruits (et d’indéniables bienfaits) lorsqu’appliquées en santé équine. À l’image des centres de convalescence dans lesquels se rendent les grands blessés et les personnes ayant subi de lourdes interventions, il est aujourd’hui parfaitement envisageable d’emmener son cheval dans une structure qui portera toute son attention sur le recouvrement de la pleine santé de votre protégé. De nombreuses compétences, méthodes, personnes, et procédés sont mis à contribution afin d’oeuvrer dans cette belle cause.

Les infrastructures nécessaires à un centre de remise en forme sont parfois très importantes mais surtout très spécifiques. Il s’agit pour ces centres de pointe de considérer l’état d’un cheval, puis d’optimiser son confort, sa récupération physique après de lourds soins notamment, et enfin si cela est possible, son retour au sport. Ces étapes de soins sont évaluées au cas par cas, elles font suite à un échange entre le propriétaire du cheval et les professionnels qui le prennent en charge. Notons que la vocation première d’un centre de remise en forme est de permettre au cheval de retrouver son autonomie, sa capacité à vivre normalement, puis dans une dimension sportive, de lui offrir la possibilité de se rebâtir une constitution lui permettant de retrouver ses activités traditionnelles.

Le centre de remise en forme pour chevaux : une “safe place” pour votre cheval

Certaines structures s’entourent de différents professionnels disposant de compétences bien particulières. Afin que chacun(e) puisse se concentrer exclusivement sur les axes d’améliorations recherchés pour la santé de chaque cheval, le suivi de ce dernier est rigoureux (certains cas demandent une surveillance constante, accompagnée de protocoles de soins très lourds). Ce type de séjour pour votre cheval véhicule une obligation de moyens. Autrement dit, la politique de tout centre de remise en forme et / ou santé est de s’engager à  mettre le maximum d’actions en oeuvre, en vue de ramener chaque convalescent à la pleine forme puis, à la poursuite de sa routine classique.

Quelles sont les techniques, et par voie de fait, les prestations dont le concours va aider votre cheval ?

D’un point de vue logique, un cheval à qui l’on doit administrer des médicaments, ou bien à qui l’on doit changer régulièrement pansements et bandages, se trouvera entre d’excellentes mains pendant sa pause “santé” en centre spécialisé. Parallèlement ou après cette phase intensive de soins, les méthodes de rééducation peuvent être entreprises. Notons qu’un cheval en centre de remise en forme est considéré dans sa totalité. Sa forme physique est au coeur des préoccupations des soigneurs, sa forme mentale tout autant. Ces centres spécialisés ont souvent un petit nombre de boxes afin d’accueillir des équidés qui seront pris en charge plusieurs fois par jour, suivant le protocole de soins qui leur est dédié. La qualité de la litière est on ne peut plus soignée,  de la même manière que le foin et les aliments. Afin d’optimiser tous les éléments pouvant favoriser la récupération du cheval, l’accent est mis sur la dépoussiération maximum de l’environnement dans lequel le petit curiste se trouve.

Techniques et compétences employées pour remettre le cheval d’aplomb physiquement

Un cheval en convalescence se verra alimenté d’une manière différente qu’un cheval au travail. S’il est sous traitement médical, on envisagera une cure de probiotiques ou de compléments qui auront vocation à préserver sa flore intestinale, afin de ne pas constater de désordres gastriques (qui si non anticipés, peuvent être à l’origine de lourdes pathologies).

Dans cette logique d’anticipation, pour un cheval immobilisé, il sera question de préserver l’état musculaire (limiter l’atrophie dûe à une mobilité réduite ou très restreinte). Ainsi, massages et manipulations favoriseront l’entretien du cheval. Cela passe par des séances d’ostéopathie, de kinésithérapie, de physiothérapie (le physiothérapeute équin dispose des mêmes compétences que le kiné), de shiatsu, voire même de soins énergétiques (ces derniers aident à renseigner sur les déséquilibres internes). Tout cela vaut bien évidemment aussi pour un cheval pas nécessairement immobilisé.

En fonction de l’état de santé du cheval et de ses capacités physiques, des séances de thalassothérapie, et de balnéothérapie peuvent lui être adressées. Celles ci ont plusieurs velléités, à commencer par une stimulation en douceur de tout le système lymphatique. Les massages par l’utilisation d’eau n’ont que des qualités pour le cheval (à l’instar de tout soin “aquatique” pour l’être humain !). Certains dispositifs ressemblent à de grandes baignoires, on y fait entrer le cheval puis on remplit la fameuse baignoire. On choisit le niveau de l’eau afin de toucher les zones sensibles. Le soin peut être ciblé uniquement sur la partie basse des membres (pieds et tendons), mais on peut tout aussi bien immerger quasi totalement le cheval. Des bains à remous peuvent être programmés… Un jacuzzi thérapeutique spécial cheval en somme. Le principe des jets est aussi employé pour nos amis les chevaux. Différentes températures, différentes intensités, plusieurs manières de diriger l’eau : des pratiques réservées pendant longtemps aux humains qui actuellement témoignent en faveur d’excellents résultats sur les chevaux. On peut ici faire un rapprochement ténu entre la balnéothérapie et la thalassothérapie. Des séjours en bord de mer dans des écuries offrant des cures de thalasso sont particulièrement appréciés. De longues marches à différentes hauteurs d’eau, durant lesquelles le cheval évolue dans un milieu iodé, et où le courant marin masse/draine/dynamise naturellement une grande partie du système locomoteur. Qui dit thalasso, dit argile et cataplasmes, boues marines, sables… De nombreux extraits de produits marins, employés à des fins thérapeutiques pour le cheval.

Distingo entre les soins de surface et les manipulations spécifiques

Revenons aux  domaines de compétences incontournables, que l’on peut rencontrer dans un centre de réhabilitation ou de convalescence.

Les manipulations spécifiques appellent un savoir faire (et une récurrence) que l’on rencontre dans certains centres. Les chevaux concernés par ce genre de séjour suivent un programme de soins à la carte. Cela peut passer par plusieurs séances de ce que l’on appelle la “thérapie manuelle”. L’ostéopathie, la physiothérapie, le shiatsu, la chiropraxie (cette discipline se focalise sur le dos du cheval et ses liens avec les membres) sont notamment employés pour rendre au cheval non seulement son confort physique, mais aussi sa sérénité. Il peut arriver que plusieurs séances quotidiennes soient nécessaires. Ainsi, un cheval qui se trouve dans un centre n’accueillant que peu de pensionnaires à la fois, pourra se faire manipuler dans le calme, et par des professionnels disposant du temps requis pour ces étapes de soin.

Des soins dits de surface, peuvent être annexés à ces manipulations. C’est ici que l’on rencontre les équipements de balnéothérapie (la fameuse baignoire !). Ce soin a vertu à consolider les bénéfices acquis par les manipulations en thérapie manuelle. L’emploi du tapis roulant, sur lequel on amène le cheval à se déplacer sur une surface moelleuse et à vitesse décidée par le soigneur, représente un autre moyen de consolider le travail fait en amont. Cette étape permet également d’observer la façon dont le cheval se déplace et se tient, dans des conditions particulières.

Les enveloppements de boues marines, l’argile, les sels, ont également vocation à optimiser le bien être du cheval en cure.

La thalasso peut être proposée dans différentes structures. Ainsi, quotidiennement et parfois même plusieurs fois par jour, le cheval est amené à marcher en mains ou monté dans l’océan. Gainage musculaire, étirements, tout en se trouvant immergé dans l’eau de mer constituent de formidables ingrédients pour une récupération musculaire et/ou orthopédique. Par ailleurs, en conjuguant la thalassothérapie à des thérapies manuelles, de nombreux propriétaires ont constaté des améliorations spectaculaires dans l’état de santé de leurs chevaux.

Préparation sportive

Lorsque l’on se situe non pas dans une démarche de réhabilitation, mais de mise en forme, cela sous entend que toutes les techniques employées vont optimiser l’existant. Consolider la forme musculaire, articulaire et cardio ! Cette préparation coïncide avec des thérapies manuelles telles que citées précédemment, mais également par un programme actif. En cela, la prise en charge comprend un entraînement particulier sur lequel les efforts seront concentrées pour atteindre une forme physique, elle même potentiellement synonyme de performances sportives.

Faire appel à un centre de remise en forme/réhabilitation est parfois inéluctable

Si vous n’êtes pas professionnel(le) du cheval, mais que votre compagnon subit une maladie, une lourde intervention médicale, ou tout autre événement réduisant drastiquement son autonomie, vous pouvez être amené(e) à devoir le soigner à un rythme très soutenu. Un centre équestre, une écurie traditionnelle… ne sont pas toujours en mesure (et cela ne peut pas leur être reproché, car leur activité relève d’un autre circuit) d’effectuer un long et lourd protocole de soins. Le centre de remise en santé est une solution idéale qui s’offre à vous. Des professionnels dont la mission sera exclusivement de remettre votre cheval sur pieds (l’expression prend tout son sens dans certains cas), grâce auxquels vous aurez l’assurance que l’administration de médicaments, les changements de bandages et autres pansements, seront parfaitement effectués. Cette solution est parfois idéale quand le cheval n’a plus besoin de rester hospitalisé en clinique vétérinaire, mais qu’un suivi des médications est primordial. D’autres cas bien particuliers peuvent être amenés à passer un moment dans ces centres dont l’attention sera toute portée sur eux. On peut notamment songer aux poulains qui parfois naissent avec un membre de travers. Fort heureusement, cette embûche de parcours peut être contrée à l’aide de professionnels qui chaque jour procèdent à une manipulation ainsi qu’à une vérification dans les dispositifs mis en place par le vétérinaire. Les cas extrêmes comme ceux ci requièrent aussi l’expertise régulière d’un maréchal ferrant. Ces exemples illustrent la complémentarité des compétences nécessaires (et présentes !) dans les centres de remise en santé et de convalescence.

Vous avez emmené un ou plusieurs de vos chevaux en centre de remise en forme/réhabilitation/convalescence ? Que pouvez vous nous en dire et comment votre cheval a vécu sa pause santé ?

Retrouvez les centres de remise en forme près de chez vous

Dossier réalisé avec l'aide M.Baldassari (Equicare)

Vous avez trouvé cet article intéréssant ?

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter cet article.

Pas encore membre ? Créer un compte

equirodi

A propos de l'auteur

EQUIRODI

Depuis 2006, Equirodi connecte le monde du cheval grâce au site d’annonces équestres Equirodi.com. Référence incontournable sur le marché français, Equirodi est aussi présent à l’international. Chaque jour des milliers de passionnés de cheval et d'équitation se retrouvent sur Equirodi pour acheter et vendre chevaux, camions, propriétés, matériel, selles, pensions, stages, emplois... et bien plus encore.

Equirodi vous recommande