Fermer le menu

Acheter un cheval de CSO sans fautes de parcours

  • Par
  • Publiée le 14 septembre 2017
  • 606
  • 9
  • 1
Partager

Le saut d'obstacle est l'une des disciplines équestres exigeant le plus de précision. Un cheval destiné à ce genre d'exercice doit donc être étudié dans sa globalité pour identifier son potentiel technique, physique et comportemental afin d'éviter toute erreur de « casting ». Parmi les critères qui entrent en ligne de compte : les capacités du cheval et les envies de son cavalier, qu'il soit professionnel ou amateur.

Cheval et cavalier, une osmose sans compromis

Trouver un équidé qui aime le saut est le critère de base. Qu'il ait un tempérament volontaire, de compétition, est extrêmement important. Il faut que le cheval soit sain et ait envie de travailler. Il doit aimer vous donner le meilleur de lui-même, et pour ce faire, il est primordial qu'une connivence s'instaure entre lui et vous. L'osmose est le maître mot entre le cavalier et son cheval. Même si le cheval a un caractère compliqué, si la confiance est établie, il pourra exprimer et développer tout son talent. Il faut donc savoir estimer ce que vous attendez de lui et ce qu'il est capable de vous donner.

Un physique adapté

Sachant que le cheval parfait, que ce soit pour le saut ou autre chose, n'existe pas, il doit cependant posséder les attributs physiques adaptés à cette discipline. Ceux-ci ne trompent pas : une belle sortie d'encolure, des épaules et un dos puissants, une arrière main musclée, de bons aplombs, qui doivent être bien droits, et donc moins fragiles. Méfiez-vous des chevaux aux gros genoux, des capelets (œdèmes) à la pointe des jarrets, des molettes (grosseurs des tendons) indiquant un animal qui a pris un coup ou une « usure » prématurée. Le regard d'un cheval fournit également beaucoup d'informations sur son tempérament : vif, peureux, confiant, curieux... Avec une sortie d'encolure incurvée vers le haut, le cheval aura un meilleur équilibre. Une épaule bien inclinée aura davantage de facilité pour la sortie du garrot et le passage des antérieurs sur l'obstacle, qu'il soit classique, de compétition, ou d'eau. Le dos long donnera de l'amplitude, mais entraînera parfois des difficultés pour s'engager et franchir des enchaînements d'obstacles. Un dos court garantira de l'agilité et de la souplesse. Le bas de la fesse est un bon critère pour juger de la force d'un cheval CSO. Essayez bien entendu la monture -est-ce une première main?- et demandez conseil à des professionnels ou amis très connaisseurs avant de porter votre choix sur tel ou tel cheval. Renseignez-vous sur son palmarès éventuel et sur les championnats auxquels il a participé.

Saut pour les cavaliers amateurs ou émérites

Chaque cavalier doit choisir un cheval adapté à son niveau.

Un cavalier amateur choisira un cheval avec du potentiel, celui qui lui permettra de progresser et d'évoluer en fonction de son niveau actuel et de ses objectifs. Il est donc important de savoir ce qu'on souhaite FAIRE et DECOUVRIR avec le futur cheval, et de bien déterminer ses objectifs. Prendre le temps d'essayer le cheval et de se projeter (dans le travail, dans les concours... mais aussi et avant tout, dans la relation avec lui).

N'oublions pas qu'il n'y a pas de mauvais chevaux, mais des mauvais cavaliers... ce qui veut dire que le cavalier amateur, par son manque d'expérience souvent, peut se tromper dans le choix de sa monture. Ne pas hésiter à faire appel à une personne de confiance et dans le métier pour voir et essayer le cheval ! Chaque cheval à son propre tempérament, personnalité, technique et expérience en fonction (bien sûr) de son âge.

Rendez-vous chez le vétérinaire et l'ostéopathe

Les radios des antérieurs et des postérieurs sont inévitables lors de l'achat d'un cheval de sport. Avant l'acquisition, vérifiez auprès du vétérinaire tous les aspects physiques qui pourraient compromettre les capacités sportives du cheval sur le long terme. Éventuellement, lors de la visite, vous pourrez déceler ses faiblesses, physiques ou comportementales. Grâce à une visite de l'ostéopathe, ce dernier pourra identifier si votre cheval « saute plat » en utilisant peu son dos, s'il a tendance à refuser ou se précipiter sur l'obstacle, s'il se réceptionne sur le même pied, s'il a du mal à tourner court, si ses postérieurs traînent ou ne passent pas, ou encore s'il rue après l'obstacle. Autant d'indications nécessaires avant de choisir un cheval d'obstacle qui vous donnera satisfaction. Par ailleurs, l'ostéopathe saura identifier son équilibre latéral et vertical. Dans le premier cas, le cheval se propulse vers le haut en tournant sur lui-même. Dans le deuxième cas, à savoir l'équilibre vertical, il se propulsera vers le haut tout en se propulsant vers l'avant. Il ruera dans tous les sens. Il faut que son cavalier fasse preuve d'empathie et de patience par rapport à sa monture et qu'il l'éduque avec persévérance afin de lui redonner confiance en elle et gérer ses réactions extrêmes.

RODI vous conseille

  • Déterminez quelles sont vos ambitions pour trouver un cheval adapté à vos attentes. Procédez étape par étape.
  • Passez au peigne fin tous les aspects physiques et comportementaux, révélateurs d'un bon cheval de saut d'obstacles
  • Une visite chez le vétérinaire et l'ostéopathe vous aidera à effectuer le bon choix
  • Renseignez-vous sur les origines et sur l'éventuel palmarès du cheval
Trouver votre cheval de CSO
equirodi

A propos de l'auteur

EQUIRODI

Depuis 2006, Equirodi connecte le monde du cheval grâce au site d’annonces équestres Equirodi.com. Référence incontournable sur le marché français, Equirodi est aussi présent à l’international. Chaque jour des milliers de passionnés de cheval et d'équitation se retrouvent sur Equirodi pour acheter et vendre chevaux, camions, propriétés, matériel, selles, pensions, stages, emplois... et bien plus encore.

Vous avez trouvé cet article intéréssant ?

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter cet article.

Pas encore membre ? Créer un compte

Equirodi vous recommande