Fermer le menu

Planning de travail hebdomadaire pour votre cheval

  • Par
  • Publiée le 4 janvier 2018
  • 6810
  • 159
  • 10
Partager

Vous êtes propriétaire d’un ou plusieurs chevaux que vous montez ? Vous avez des objectifs en concours, ou vous souhaitez tout simplement monter régulièrement, en ayant une approche logique en termes de mécanique ? Equirodi vous propose plusieurs alternatives, respectueuses du moral et des capacités de votre cheval.

Cheval de concours ou cheval de loisir ?

Vous évoluez avec votre compagnon à un niveau amateur : quelle que soit la discipline, plusieurs activités incontournables sont à prévoir chaque semaine. Le cheval est un animal qui a besoin d’une routine, que cela concerne son alimentation ou ses sorties. Mais qui dit routine, ne signifie pas forcément monotonie ! Côté travail, un cheval de concours et un cheval de loisir montés régulièrement, auront presque les mêmes besoins en termes d’activité physique. Vous ne pourrez pas en tant qu’humain, aller courir tous les jours ou tous les deux jours, sans suivre un échauffement ou des étirements systématiques. Même logique pour les chevaux sollicités assidûment. L’enjeu finalement, est de maximiser le confort de votre animal et de lui rendre agréable le fait d’être monté.

Axes de travail

Lendemain de concours ou simplement début de semaine ? Il peut être intéressant d’emmener votre cheval en balade le lundi. Si bien sûr cela vous est techniquement possible. Les sorties en extérieur changent de la carrière ou du manège, l’espace et le grand air favorisent la “gaîté” du cheval. C’est aussi le moyen de mettre en place un travail de récupération. Sur les terrains souples en montée légère, n’hésitez pas à trotter en demandant à votre cheval de tendre son dos, de s’engager correctement. Variez l’amplitude dans les allures, et profitez des terrains plus durs pour mobiliser les hanches et les épaules. N’hésitez pas à travailler sur deux pistes et à gymnastiquer ! Il est tout à fait possible aussi de travailler tranquillement les transitions, c’est l’occasion de vérifier si les séances dans le sable s’avèrent pérennes sorties du contexte habituel de travail. Si le contexte géographique le permet, vous pouvez également profiter de cette sortie pour travailler le cardio. Trotter sur plusieurs centaines de mètres, marcher au pas quelques dizaines de mètres, reprendre le trot, etc. La suite de la semaine s’organise selon vos objectifs d’exercices. N’oubliez pas qu’il faut éviter à tout prix de blaser votre cheval.

Proposez lui par exemple le mardi, une séance de plat avec barres au sol. Vous pouvez travailler vos contrats de foulées au galop, tout comme les transitions et les variations d’amplitude dans les allures.

Le mercredi si vous êtes compétiteur en Cso, envisagez une petite séance d’obstacle. Si vous évoluez en Dressage, profitez du milieu de semaine pour dérouler votre reprise, ou travailler en profondeur les exercices qui vous posent difficulté en concours…

Le jeudi, après les efforts de la veille, mettez l’accent sur le stretching. Faites une séance relativement courte, mais sollicitez votre cheval, de telle sorte qu’il allonge son dos, qu’il délie tout son système locomoteur. De grandes courbes, des transitions, de la légèreté dans les allures, en ayant un cheval très bas et très rond. Plus le dos de votre cheval sera gainé et mobile, plus il lui sera facile de mobiliser le reste de son corps. Si vous n’avez pas le temps de monter, ou si vous préférez, calquez l’idée du stretching à travers une séance de longe.

Pourquoi ne pas envisager un jour de repos le vendredi ? Proposer une longue sortie au paddock, et profiter aussi de ce “day-off” pour coocooner et passer un long moment à vous occuper de votre cheval, en profondeur des crins et des pieds…

Le samedi, concours ou non le lendemain, il va surtout être question de solliciter la concentration de votre cheval. Une séance légère, où vous reprendrez un condensé des exercices accomplis durant la semaine, afin de confirmer la précision et les réponses de votre monture à vos demandes. On ne l’évoque que maintenant, mais n’oubliez jamais de féliciter et récompenser votre cheval… Ne soyez pas avares en mots et en caresses, les chevaux y sont très réceptifs ! Faites de courtes pauses durant les séances, soyez fermes et exigeants, mais indulgents et bienveillants. Pensez “confort” et bienveillance… Si à certains moments des exercices coincent, prenez votre temps, reculez le niveau de difficulté si besoin, et ne cédez jamais ô grand jamais à l’énervement.

Enfin...

...Dimanche. Bonne chance et prenez surtout un maximum de plaisir si vous vous rendez en concours ! Profitez de votre tours ou de votre reprise pour mettre le doigt sur les choses à davantage travailler à la maison… Prévoyez stocks de friandises, pommes et carottes pour chaque fin de travail cela va de soi.

En bref

  • Occuper son cheval sans le rendre apathique.
  • Favoriser souplesse et gainage musculaire.
  • Récompenser, féliciter.
  • Varier les activités autant que faire se peut.
  • Ne pas être être trop gourmand lors des séances de travail.

N’hésitez pas à nous faire part de vos méthodes et suggestions au sujet de la routine travail de votre cheval...

Vous avez trouvé cet article intéréssant ?

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter cet article.

Pas encore membre ? Créer un compte

equirodi

A propos de l'auteur

EQUIRODI

Depuis 2006, Equirodi connecte le monde du cheval grâce au site d’annonces équestres Equirodi.com. Référence incontournable sur le marché français, Equirodi est aussi présent à l’international. Chaque jour des milliers de passionnés de cheval et d'équitation se retrouvent sur Equirodi pour acheter et vendre chevaux, camions, propriétés, matériel, selles, pensions, stages, emplois... et bien plus encore.

Equirodi vous recommande