Fermer le menu

Les différents modèles de vans : configuration traditionnelle ou oblique

  • Par
  • Publiée le 17 octobre 2018
  • 872
  • 14
  • 1
Partager

Dans la famille des moyens de transport pour chevaux, nous citons les vans ! Choisir un van doit s’effectuer de manière avisée ; il s’agit surtout d’anticiper sur ce que l’on souhaite offrir comme conditions de voyages à nos compagnons.

Beaucoup de choix parmi les différents modèles distribués par les fabricants, cependant seules deux conceptions de positions existent.

Dans le cas des vans une place ou une place et demie, une position est possible (sauf bricolage artisanal) : le cheval voyage dans le sens de la marche, en ligne droite.

Les vans deux places offrent pour certains modèles la possibilité de voyager droit ou en oblique, tandis que les véhicules destinés à transporter trois à quatre chevaux ne proposeront qu’une occupation des passagers en diagonale.

Dans cette thématique particulière de la position souhaitée des chevaux durant leurs trajets, de nombreux éléments vont prendre part au processus de choix, notamment le poids du van qui sera associé au véhicule tracteur, ou encore la qualité des d’essieux, les types de routes principalement employées, les affinités que peuvent avoir certains chevaux à embarquer d’une façon ou d’une autre, puis naturellement les préférences des conducteurs. Equirodi vous propose une revue des vans disponibles sur le marché afin de vous aider dans votre sélection !

Avantages des vans classiques

En dehors des options qui peuvent être proposées pour personnaliser l’intérieur du van (renforts en mousse, grille de séparation, fenêtres, bas flancs, sangles de sécurité à l’arrière pour assurer le débarquement etc.). Les vans dans lesquels les chevaux voyagent droits peuvent disposer de pont porte ou bien de portes qui s’ouvrent latéralement (parfois le deux en un est proposé, on pense à certains modèles de chez la marque Ifor Williams). L’usage de l’un ou l’autre de ces dispositifs se fait à l’appréciation de chaque cheval. La possibilité de régler en hauteur et en profondeur les barres de poitrail et arrières est presque systématiquement proposée. Utiliser ce type de van sur des trajets par routes non sinueuses n’a pas nécessairement d’incidence sur la qualité du voyage des chevaux.

Cependant, en cas d’itinéraire tortueux, il est indispensable de s’armer de davantage de vigilance et d’anticipation encore. Les chevaux sont pour la plupart plus à l’aise à trouver leur équilibre de droite à gauche, que d’avant en arrière et vice versa. L’avantage le plus appréciable des vans droit réside principalement dans le poids. Les modèles obliques par exemple, seront obligatoirement plus lourds. Cette qualité relative au poids joue surtout en la faveur des personnes qui sont tributaires de certaines réglementations (permis B, ou permis B96 en l'occurrence). À noter par ailleurs qu’il est financièrement plus abordable d’investir dans un van droit (en règle générale, et sur des véhicules équipés de série).

Avantages des vans classiques

Sur des modèles basiques, la configuration oblique semble selon les cas être plus avenante pour les chevaux. Cela concerne surtout le débarquement (les chevaux n’ont pas besoin de reculer). Du point de vue de l’agencement, plusieurs choses diffèrent d’avec les vans classiques.

Les chevaux ne sont pas calés avec des barres de poitrail et des barres arrières (sauf pour le cheval dernier monté dans le van oblique, qui est contenu à l’arrière par une barre de la largeur du van). En considérant la position en diagonale qui est la principale spécificité des vans obliques, ce sont les bas flancs qui vont permettre de caler latéralement les chevaux. En sachant que la largeur de ces vans est approximativement la même chez la plupart des fabricants (environ 2m30 de largeur extérieure, et environ 1m80 en largeur intérieure), c’est dans cet espace que les différents gabarits d’équidés vont être amenés à se maintenir.

Dans le cas des vans qui disposent d’ouvertures latérales, les chevaux peuvent être stationnés à l’intérieur du van, comme dans un boxe en somme. Cela constitue un avantage considérable, car dès lors, nul besoin de laisser le cheval à l’attache à l’extérieur. Les équidés inquiets ont ainsi la possibilité de grignoter leur foin tout en pouvant regarder ce qu’il se passe dehors !

Bien souvent, les vans obliques ont aussi une sellerie indépendante et non amovible. Les chevaux transportés ne courent ainsi aucun risque de se blesser (par opposition aux selleries mobiles que l’on peut fixer dans la porte avant d’un van classique). De par leur conception, ces modèles de vans sont réputés comme étant très stables. La disposition en diagonale permet un déplacement des charges sur route assez sécuritaire, notamment sur trajets sinueux et la tolérance des chevaux face aux irrégularités des sols semble manifestement plus importante en van oblique.

De la même manière que pour les vans classiques, les fabricants proposent de nombreuses personnalisations pour les versions obliques. Tout devient alors question de budget, et de préférences pour les chevaux qui seront amenés à voyager dans le van élu.

Inconvénients des vans obliques

La largeur de ces vans n’est pas modulable. Or, pour de grands chevaux, cela peut constituer un réel inconfort. À noter que certains vans classiques sont disponibles en modèles “spécial grands chevaux”. Les conducteurs qui sont limités par des contraintes de permis (B96 en particulier) auront très peu de probabilités de rentrer dans le cadre imposé du PTAC véhicule tracteur+van (4,25 tonnes au total), s’ils désirent tracter un van oblique. À l’achat, que cela concerne des véhicules neufs ou d’occasion, le prix d’un van oblique équipé de série est plus élevé que celui d’un van classique.

Ce qui ne change pas, que vous ayez un van classique ou un oblique :

Les aspects communs aux deux configurations sont d’ordre “pratique”. Autrement dit, on estime que les coûts d’entretien sont sensiblement les mêmes. Vérifier l’électricité, les pneus, les freins et l’état global d’un van représente à peu de choses près le même investissement financier sur du classique et sur de l’oblique. Entretenir un van, quel qu’il soit, sera nécessairement moins onéreux qu’un camion VL par exemple. Ceci étant dit, il est primordial de considérer également les frais d’entretien du ou des véhicules tracteurs. Ces derniers s’usent à priori davantage que s’ils ne tractent pas.

Côté assurance : tout dépend de l’âge du van et du véhicule qui le tracte. Les assureurs proposent de nombreuses formules, mais il semble encore une fois que les coûts pour assurer des vans se situent tous dans une fourchette relativement peu large. Il est très facile d’accéder sur internet aux différents forfaits proposés par les assurances. D’autre part, un simple coup de fil à l’assurance de votre véhicule tracteur peut aussi bien vous renseigner et vous permettre de souscrire très rapidement à un contrat pour votre van.

Nota bene et précautions

Lors de chaque transport en van même sur de courtes distances, il est impératif de se munir des papiers des chevaux transportés, ainsi que des attestations d’assurance et des cartes grises du van et du véhicule tracteur. Les longs trajets doivent être entrecoupés par des pauses qui seront des occasions de vérifier l’état des chevaux, et surtout de leur permettre de “souffler”. Bien qu’ils soient immobiles lors des transports, la route leur demande de considérables efforts : garder leur équilibre, trouver leur place de confort, etc. Proposer de l’eau et des carottes lors des stops constitue aussi un moyen sympa de les récompenser durant le voyage.

Si vous faites preuve d’une conduite irréprochable (anticipation sur toutes les situations possibles de freinages et/ou de tournants principalement) votre cheval ne pourra que vous remercier ! Les plus zélés peuvent intégrer une caméra dans le van, afin de suivre en direct la manière dont les chevaux voyagent… En effet, certains vans classiques sont équipés de fenêtres à l’avant, qui permettent au conducteur de vérifier approximativement dans son rétroviseur central, si les chevaux sont bien debout et calmes. En revanche, cela n’est pas proposé sur tous les vans, et encore moins sur les modèles obliques… Autre détail de bon sens : il doit être impérativement mentionné sur le van que des chevaux sont transportés. Pour les petites astuces pouvant paraître un peu bateau : se munir d’un ou deux licols de secours.

Vous avez acheté un van classique ? Un oblique ? Vous ne savez pas encore précisément quelle configuration vous conviendra le mieux ? N’hésitez pas à vous rendre sur le forum Equirodi afin de partager vos expériences et/ou poser toutes vos questions !

Vous avez trouvé cet article intéréssant ?

Commentaires

Vous devez être connecté pour pouvoir commenter cet article.

Pas encore membre ? Créer un compte

equirodi

A propos de l'auteur

EQUIRODI

Depuis 2006, Equirodi connecte le monde du cheval grâce au site d’annonces équestres Equirodi.com. Référence incontournable sur le marché français, Equirodi est aussi présent à l’international. Chaque jour des milliers de passionnés de cheval et d'équitation se retrouvent sur Equirodi pour acheter et vendre chevaux, camions, propriétés, matériel, selles, pensions, stages, emplois... et bien plus encore.

Equirodi vous recommande